Un couple peut en cacher un autre !

Publié le par Mickaël

            Lors d’un dimanche d’hiver ensoleillé, ma partenaire et moi décidons d’aller nous promener en forêt. En cette saison froide, peu de monde sur le parking, nous trouvons une place facilement. Ma femme était vêtue d’une robe longue a fleur et d’un beau manteau marron en cuir retourné dont la texture doucereuse est agréable au toucher. Nous nous mettons en chemin, marchant aux grés de nos pas sans avoir d’itinéraire précis. Nous empruntons divers sentiers tout en discutant de la vie, de nos envies/désirs/besoins.

- Je pense que de se promener dans la nature permet de mieux communiquer, échanger avec encore plus de légèreté que d’habitude, ça renforce les liens. Ceci sera confirmé par la suite lors de notre balade -

Blotti l’un contre l’autre, je lui susurre des mots interdits au creux de l’oreille, mordille son lobe, entrecoupé de baiser sensuel dans son cou si féminin. - Cela l’excite terriblement, moi aussi ! - . Elle me le fait comprendre en pinçant mes fesses pour me dire d’arrêter, chose qui, bien entendu, je ne fais pas.

Cela fait au moins 1h que nous marchons en pleine nature, nous nous asseyons sur un tronc d’arbre posé au sol pour nous reposer un peu, toujours serrer l’un contre l’autre. Ses jambes sont écartées, tout le monde en passant pouvait voir sa petite culotte bleue en coton de Jersey. Je caresse sa jambe, en partant du bas de sa cheville jusqu’au haut de sa cuisse en relevant en même temps sa robe jusqu’à sa chatte pour la caresser par-dessus sa culotte trempée. Ma femme, elle, commence à me branler juste au moment où nous fut obligé de nous arrêter nette car ma soumise a surpris un autre couple visible un peu plus loin en train de nous mater. Cette femme était accroupie, se caressait, dos a un arbre en train de sucer son homme, elle s’arrête un instant, branlant la queue de son partenaire énergiquement en nous regardant avec un grand sourire puis, s’est mise à nouveau à le sucer. Nous nous regardons, moi et ma femme puis nous nous mettons à eclater de rire. Ma soumise prend ma main pour aller la mettre directement dans sa chatte, moi, je prends la sienne pour qu’elle continue à branler ma queue, matant à notre tour ce couple s’adonnant à des jeux polissons.

Dans ce silence de calme hiverneux, nous entendons jouir sans retenue l’homme ainsi que ma femme qui me fait gicler sur le sol terreux joncher de bois et de feuilles mortes. Nos orgasmes ne manquaient pas de se faire entendre jusqu’aux oreilles de ce couple.

Nous retournons ensuite à notre voiture car la nuit commence à tomber, nous croisons le couple sur le parking nous demandant si notre balade a été agréable, a quoi je réponds le sourire béant que « Oui ! La balade a été agréable et instructif ». L’homme sourit nous tendant alors un morceau de papier avec leur numéro de téléphone dessus, nous informant que pour eux aussi la balade a été agréable et instructif. Nous acceptons leur invitation en leur souhaitant une belle fin de journée a eux, au chaud, suivi d’un clin œil  puis d'un bientôt.

Nous rentrons nous réchauffer dans la voiture et quittons cet appel de la forêt.

Mickaël (Vuxtacréa'®)

Publié dans Récits adultes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article